#33695
bzobzo
Participant

@bzo, tes paroles me touchent

cela me fait très plaisir

Le corps qui va toujours plus loin que ce que l’on croyait réalisable.

tellement vrai,
tellement délicieusement vrai,
tellement merveilleusement vrai

l’émerveillement sans cesse devant ce que ce corps est capable

une fois qu’on vise la qualité des sensations,
comment ne pas être ébloui
quand tout le corps semble vibrer comme du cristal d’une pureté lumineuse

et puis cette dualité masculin-féminin constamment,
c’est tellement incroyable à vivre,
il faut l’avoir vécu, ne fusse que quelques secondes,
ces sensations qui une fraction de seconde semblent mâle
puis dans un enchaînement d’une fluidité parfaite, semblent totalement féminins

changement constant,
on sent les deux en fait constamment,
on ne sait plus vraiment si ce qu’on sent , est masculin ou féminin,
c’est les deux en même temps

bah c’est assez indéfinissable, il faut l’avoir vécu,
la richesse mystérieuse, insondable de ces sensations, tellement ambivalente,
totalement androgyne,
assez parfaite quelque part