#33772
bzobzo
Participant

D’un côté tu n’es pas d’accord avec le fait que je considère le massage prostatique comme une étape vers quelque chose de plus global, de moins sexuel (et j’insiste sur le MOINS, et non le PAS)

de plus global et de toujours aussi sexuel, il n’y a aucune opposition, le plus global reste toujours aussi sexuel,
c’est dans l’incandescence sexuelle que naît tout le reste

les sensations sont à la fois sexuelles et ne le sont pas,
les ressentir dans leur ensemble, sur tout leur spectre,
c’est ressentir qu’elles sont à la fois mâle, à la fois femelle,
à la fois animale, charnelle et à la fois porteuse de plénitude,
de félicité, de sensation de communion « spirituelle » au sens large


@aneveil
a ecrit

C’est la danse de Shiva/Shakti (et pas que Shiva) donc la danse des principes masculins et féminins (Shakti) réunis en Shiva (souvent représenté comme un être androgyne, moitié homme, moitié femme)

toi, tu écris

Moi je ne suis pas d’accord avec l’existence d’un pôle féminin et d’un pôle masculin, qui perpétue cette fausse dualité entre différentes façon de jouir.

je crois que tu as tort, la dualité mâle femelle existe bien,
c’est dans la nature des choses, de la vie, on naît dans la division,
on est écartelé, parfois déchiré, entre plein de polarités,
nous cherchons, enfin quelques uns nous cherchons,
à vivre une réunification en nous, à vivre un épanouissement sexuel et autre,
à donner du sens, à vivre du sublime

elle passe pour moi, en tout cas par rapport à l’éveil et l’exploitation de ces énergies en nous,
par l’acceptation de ces deux pôles, leur reconnaissance,
les laisser s’exprimer totalement, abandonner nos prérogatives de commande sur ce corps
et dans leur flamboiement, dans leurs ébats, naît l’union,
naît la sensation de plénitude, la sensation de réunification,
de liberté totale à l’intérieur de soi, d’épanouissement et d’accord dans l’instant

le tout sur fond de plaisir charnel constamment,
d’animalité flamboyante, tellurique

Tout cela est culturel et faussement naturel

il existe en effet toute une construction culturelle là-dessus,
il fauyt s’en débarasser, casser beaucoup de tabous en soi,
au niveau corporel , comme au niveau mental, des idées, etc
mais cela n’empêche qu’en tout être la dualité masculin- féminin est là

il faut les débarrasser de tout ce fatras qui nous a conditionné,
tous les préjugés culturels, sociétaux et autres,
de toutes les fausses idées, ancrées tellement profondément dans notre esprit et notre chair
pour avoir deux pures flammes en soi qui vont danser entre eux pour nous

leur fusion complète et totale dans l’instant,
c’est l’androgynie,
je ne connais rien de plus bouleversant à vivre