#33819
aneveilaneveil
Participant

@bzo

et c’est définitivement sexuel cette histoire,
enfin sexuel… on se comprend,
il y a un tronc commun, disons plutôt, diablement commun,
un sacré air de famille

C’est sexuel et ce n’est pas sexuel, les deux sont vrais en fait…
Pour quelqu’un d’étranger au plaisir prostatique (et le réservoir d’énergie que représente cette zone) l’aspect sexuel risque de ne pas être très présent, ce sera à la limite sensuel.
L’intension joue aussi beaucoup, car si on pratique Tantava avec l’idée consciente ou inconsciente d’utiliser son énergie prostatique ou sexuelle, ce sera je pense bien différent d’une pratique simplement en mode « bien-être » :
Comme pratiquer Tandava simplement pour que le corps se fasse du bien là ou il en a besoin, en s’étirant et en apportant de la conscience et de l’énergie la ou c’est bloqué, comme une sorte de yoga spontané « en mode automatique » qui sera très bon pour évacuer des tensions musculaires, articulaires et émotionnelles.

Certains seront d’avantage en mode « spirituel » en recherchant une connexion avec une unité, une jonction entre ce ciel et la terre, son âme, le divin…

Les 3 (et même plus) peuvent aussi interagir lors de la pratique… On est pas toujours conscient de son intension, c’est bien d’y penser quelque soit la pratique.