#33839
bzobzo
Participant

C’est étonnant car la phase assise est généralement la plus aisée, par exemple en danse méditative (qui reprends les principes de Tandava)

peut-être mais je l’écris plus haut,
j’avais l’impression très nette, assis, que quelque chose ne circulait pas dans le bas de mon corps ,
je me sentais comme paralysé d’une partie de mon corps
dans ce que j’étais en train d’essayer de faire

mais au boulot dans les toilettes aujourd’hui, j’ai un peu recommencé debout, très tranquillement
et j’ai passé de très agréables moments,
ici comme dans notre pratique, il faut savoir ne rien attendre,
juste se laisser aller et essayer de goûter l’instant présent,
j’y suis beaucoup mieux arrivé,
je n’ai pas cherché à essayer de faire monter les énergies absolument en moi,
de sentir leur douce tempête m’envahir de ses vagues,
juste goûter l’instant présent, en ayant les yeux fermés
et me laissant entraîner par les mouvements, les gestes, l’immobilité aussi,
j’aimais beaucoup ces contrastes entre les moments d’immobilité et de progression
qui me faisaient comme des moments de vertige délicieux

me sentir là, présent dans l’espace, de plus en plus léger, aérien
comme déplaçant des choses en douceur en moi
les yeux fermés, me laissant porter par un mouvement qui devenait de plus en plus intérieur,
qui semblait plonger de plus en plus en mon intérieur