#33866
bzobzo
Participant

eu mes premières instants d’ébats de la journée,
grosse modo une minute
mais quelle minute

j’étais comme une de ces plantes a la terre complètement desséchée,
vous versez de l’eau dessus
et cela rentre à la vitesse de l’éclair,
la terre semble aspirer le liquide à toute vitesse

eh bien de même avec ces quelques premiers instants d’intimité savoureuse,
mes mains allaient et venaient lentement,
le piston de mes contractions était en route tranquillement
et puis les cuisses et les parties se pressaient déjà langoureusement les uns contre les autres,
tout cela instantanément a généré en moi un nectar divin
qui semblait imbiber ma chair à toute vitesse comme aspirée

dégustation des retrouvailles,
maintenant aller manger, prendre une douche
et après les choses sérieuses