#33875
bzobzo
Participant

je me rends compte que ce mécanisme où je découple totalement mon moi pensant,
de mon moi agissant et de mon moi percevant, ressentant,
est tout aussi difficile à décrire que celui où on se lâche
et où on fait monter les énergies de nos abysses

je parviens à désormais très précisément à identifier ces trois entités,
le moi pensant, le moi agissant et le moi ressentant,
à les identifier et à les dissocier

ainsi je déclenche l’action, je commence à bouger et à me caresser, de cette suite d’actions,
je découple le moi pensant, il est toujours là mais en roue libre, rattaché à rien,
il essaie d’influencer, d’interagir, de commander
mais peine perdue, je le connais,
je sais ses manières et ses façons de faire maintenant, sur le bout des ongles,
ses façons d’essayer d’influencer ce qui se passe en prenant toutes sortes de chemins détournées,
j’ai appris à les reconnaître

le corps semble bouger tout seul
mais c’est le moi agissant qui est aux commandes, ce n’est pas tout à fait la même chose,
le corps seul, c’est la spontanéité maladroite du débutant
qui applique mes conseils et qui fait juste n’importe quoi
mais c’est une première étape en attendant d’apprendre à écouter ce que j’appelle le moi agissant
et qui est le moi reptilien en fait,
une sorte de cerveau premier tout près du corps qu’on a
et qui est juste le conducteur parfait pour mener nos ébats, nos envols sensuels, érotiques
avec nous-même ou avec d’autres