#33887
bzobzo
Participant

pas beaucoup dormi, moi,
« bingé » une série, entrecoupé d’innombrables micro-séances.
plus ou moins jusqu’à 5 heures du matin.

j’ai reporté que j’ai commencé à explorer un nouveau territoire sur ma personne,
à savoir le cou, la tête.

le cou et le bas de la tête, jusqu’à hauteur de la bouche et le bas des joues,
est bien intégré,
très bien même

je vais en fait même très souvent désormais du côté de la bouche,
m’attarde autour, sur les lèvres, un peu entre,
zone hautement érotisée même en auto-sexualité, jé découvre

plus haut, les cheveux et un peu en-dessous, peu pour l’instant,
je n’insiste pas, pour l’instant je suis très très satisfait de cette progression,
comme je l’ai écrit précédemment,
il y a une sorte d’effet stéréo, avec les contacts avec mon anus-pussy,
je le touche, le chipote de la main droite
et la gauche s’attarde autour de ma bouche,
il y a un entremêlement subtiles des sensations, elles se mélangent, se répondent

la proximité du cerveau est troublante dans ces caresses sur le visage,
il y a un effet tambour, résonance amplifiée, sur-amplifiée même

le cou aussi, comme je l’ai relaté, il me fait toujours l’effet d’une chair turgescente,
la sensation d’une hampe dressée, pointant vers le ciel, portant un gros gland,
l’impression de me caresser un sexe dur, monter vers le gland,
un petit peu d’escalade pour monter dessus à partir du cou, c’est escarpé,
là des lèvres humides, entrouvertes, une caverne chaude,
un gland avec des lèvres humides et une caverne chaude, troublant,
troubles, définitivement des eaux troubles, là,
j’adore

hum ce corps a encore des tas de surprises pour moi, je le sens,
il m’apporte des sensations qui n’ont à priori aucun rapport avec la zone caressée,
mon cou comme une hampe de sexe,
ma bouche comme des lèvres de vagin