#33891
bzobzo
Participant

ce corps semble vraiment un palais enchanté par moments,
un palais enchanté aux couloirs parcourus par un sortilège qui parle à ma chair

défaillir de bonheur,
cette volupté donne l’impression à tout instant de défaillir de bonheur,
revient sans cesse à l’assaut, doucement, irrésistiblement, partout,
doux assaut de caresses chaudes partout qui m’enveloppent, qui m’envahissent,
flot de caresses chaudes qui m’enveloppent, qui m’envahissent,
flot de caresses chaudes qui semblent se passer au niveau moléculaire, cellule par cellule, expertement,
tellement elles semblent agir en profondeur, agir en surface, agir partout,
agir en profondeur, agir en surface, agir partout,
se passer partout, se passer sur toute l’épaisseur de mon être, en même temps

je place deux , trois doigts sur mes lèvres entrouvertes, souvent désormais,
par où sortent les gémissements,
par où sortent les gémissements, les sentir sortir, les sentir envelopper mes doigts,
les sentir effleurer mes doigts de leur souffle doux, de leur souffle chaud, au passage

quelle densité,
la densité de ce qui m’enivre, la densité de ce qui m’arrive,
une foule de gémissements autour de mes doigts, sortant de mes lèvres entrouvertes,
c’est le métro aux heures de pointe, ma parole,
station jouir, jouir, jouir et encore jouir,
jouir doucement, jouir majestueusement des heures durant sans discontinuité,
station instant de grâce

des heures ainsi non stop hier soir, en mode total abandon,
en mode total abandon, emporté sur une grève lointaine,
ma chair prise dans les filets d’une volupté, qui ne la lâchait plus,
elle tournait , tournait et encore tournait là-dedans
mais partout c’était le même plaisir ineffable qui l’attendait,
qui la retournait, l’investissait immédiatement, sans relâche,
des vagues de chaleur soyeuse, des vagues de frissons soyeux, de nectar ineffable, de baume miraculeux
dont le contact instantanément me faisait délirer, me faisait perdre tout contrôle sur moi-même

instants magiques,
instants magiques de vivre,
le chamane est dans la demeure, le chamane est dans la place,
le chamane a lancé ses incantations,
tout est sens dessus, sens dessous,
le ciel m’a envahi, des nuages passent partout,
des nuages doux passent partout lentement, gracieusement, nonchalamment

vivre dans les hauteurs, dériver dans les hauteurs,
compagne et compagnon des nuages, des beaux nuages,
des beaux nuages qui s’en vont nulle part,
juste qui passent, qui passent,
vivre l’instant magiquement