#33910
bzobzo
Participant

hier soir une séance tardive d’une bonne heure,
me suis mis en mode pilotage automatique,
me suis mis en mouvement puis je me suis déconnecté de mon corps,
l’ai laissé faire,
un élan se crée ainsi, une progression, un crescendo,
il faut avoir la patience car c’est très progressif, cela augmente en puissance très progressivement
mais c’est ainsi que j’obtiens les sensations les plus fines, les plus précises,
c’est de l’orfèvrerie, de la dentelle

c’est ainsi que j’obtiens cette sensation de cristal vibrant en moi,
il n’y aucun équivalent, ainsi avec le corps en mode automatique
et aucun contact de mes doigts avec mes parties génitales,
c’est vraiment ma pratique reine,
l’incroyable finesse des sensations, leur limpidité lumineuse,
c’est vraiment ainsi que j’ai la sensation de boire à la source la plus pure,
à la source de la plus haute altitude possible

cela devient un éblouissement de chaque instant quand je décolle,
un éblouissement d’une richesse, d’une diversité sans limites,
une extase douce, tout en vibrations chaudes, sensuelles, sans discontinuité

sensation d’épanouissement, la chair en fleur, la chair éclose,
se déplacer sur des crêtes en soi, un bouquetin en altitude,
dansant sa voie, sautant légèrement sur les parois,
jamais loin des cimes, jamais loin des nuages