#33926
EpictureEpicture
Participant

Faire de la masturbation le degré zéro du plaisir masculin, c’est méconnaitre le potentiel de son organe.
Faire de cet organe un limitateur de plaisir prostatique c’est méconnaitre le lien qui uni ses organes génitaux à sa prostate.
D’un simple point de vue anatomique, la prostate est totalement liée au pénis.
Cependant, l’expérience montre comme le souligne Adam dans son article, que l’homme peut ressentir des orgasmes de nature et d’origine très différentes. En faire un classement comme le fait adam (avec réserves) entre les différents orgasmes, ou plaisirs, est une affaire personnelle, et ne peut en aucun cas déboucher sur une vérité que l’on peut sans risque de se tromper clamer sur les toits.

Et il faut reconnaitre également que stimulation du gland, et stimulation de la prostate par voie anale (même en anerosless) ne font pas bon ménage : le plaisir du pénis prend le dessus sur celui de la prostate qui pourtant à un potentiel énorme. Mais c’est chacun selon sa sensibilité, son expérience, et ses conditions de vie : célibat, couple, famille, etc…

Mais il faut, avant de commencer, comme je l’ai dit, confronter la pratique développée par Mantak Chia , à ce que représente dans son esprit la masturbation, car ces techniques peuvent facilement, pour un esprit faiblement ouvert, être assimilée à de la masturbation à visée éjaculatoire, juste pour se vider les couilles, et faire baisser la tension sexuelle.

Même si ce n’était que cela, ce serait déjà pas mal. Combien d’homme font de leur femme un objet de vidage de couilles, plutôt qu’un sujet dont les désirs et les retenues, sont éminemment respectables ? Ceux-là feraient mieux de pratiquer la masturbation, et de lire l’homme multi orgasmique de Mantak chia.

Donc, ce n’est pas que cela. Cela va beaucoup plus loin. En effet, contrairement à Freud, le taoïsme ne considère pas que la tension sexuelle soit néfaste, bien au contraire. La tension sexuelle ou le désir peut être excité, augmenté de façon importante sans qu’elle nécessite d’être libérée au sens freudien du terme. Plus la tension est élevée, plus elle donne accès au plaisir multi orgasmique via n’importe quelle partie du corps. En fait, il ne s’agit pas de conserver la tension, mais de l’utiliser pour faire circuler l’énergie en soi.
Un homme avec « des couilles vides », aura beaucoup plus de mal à faire circuler cette énergie. Les massages proposés par mantak Chia permettent de faire monter cette tension, et les techniques permettent de faire circuler l’énergie. Quand l’énergie circule, il n’y a pas de transformation de la tension en symptôme, comme le pense le freudisme. Au contraire, il y a atténuation et disparition des symptômes.
Quand l’énergie circule, il y a plaisir…

Bon cheminement à tous