#33982
bzobzo
Participant

éveiller les énergies sexuelles avec tout son corps, plus seulement avec son sexe,
parvenir à les ressentir partout, plus juste dans la zone du bassin

notre sexe d’homme peut percevoir du plaisir autrement, peut vivre du plaisir autrement,
les ondes montant en nous, n’ont pas de sexe,
c’est juste de l’interprétation de notre part,
l’habitude d’interpréter d’une certain façon les stimuli

les études scientifiques nous disent que l’homme n’utilise qu’une capacité infime de son cerveau
mais il en va de même pour sa sexualité,
la plupart d’entre nous
ne goûtent qu’à une petite proportion de ce qu’ils pourraient éprouver, ressentir,
vivre dans leur corps

le spectre de nos sensations, le spectre de notre plaisir, n’a pas de limites
mais on reste confiné la plupart du temps qu’à une petite proportion de celui-ci,
c’est une affaire de conditionnement

la zone de l’homme, c’est cette zone, violente et brève,
qu’il s’agit d’essayer de répéter le plus possible,
l’homme est un compétiteur né, n’est-ce pas, enfin c’est ce qu’on nous dit

le sexe doit être dur, le sexe doit être dressé
mais moi je ne veux plus de ce dressage à la con,
comme à un singe à qui on a appris à faire quelques tours,
le sexe doit être dressé et il doit cracher,
je veux qu’il retrouve sa liberté, qu’il devienne sans loi, sans tabou
qu’il puisse éprouver du plaisir sans être dressé,
qu’il puisse éprouver un plaisir soyeux, tout en ondulations, tout en vagues lascives, qui dure des heures
qu’il partage avec tout le corps , qu’il participe avec tout le corps à l’émoi,
que celui-ci vienne de partout, naisse de partout,
soit éprouvé partout,
de l’abandon, je veux de l’abandon

je l’aime dressé aussi, bien dur, dressé mais sans dressage,
capable de cracher à la fin mais capable aussi en attendant
d’éprouver toutes sortes de plaisir, au masculin comme au féminin,
oui, mon sexe peut éprouver du plaisir de femme,
des ondes peuvent monter et nous pouvons le convertir en ce que nous voulons
et puis nous pouvons éprouver la communion des deux,
la fusion du pôle masculin et du pôle féminin en nous,
deux corps collés l’un à l’autre
mais dans chacun de ces corps ,
il y a encore la possibilité de vivre la communion du masculin et du féminin,
jeu éblouissant, les chairs peuvent fusionner,
les pôles masculins et féminins peuvent fusionner d’un corps à l’autre,
créer la sensation de ne plus être qu’un corps,
créer la sensation de vivre ce que vit l’autre corps

les énergies peuvent passer d’une chair à l’autre,
il faut être capable d’accueillir les énergies de l’autre,
de les vivre, de renvoyer la balle,
c’est ainsi que nous nous élevons,
c’est ainsi que nous nous surprenons à nous dépasser

nous pouvons tout, c’est bien simple,
tout est là dans en nos corps pour éprouver tout qu’il y a moyen d’imaginer
et même l’imaginable,
surtout l’imaginable