#33992
bzobzo
Participant

mes gémissements sont parfois tellement doux,
tellement ineffablement doux, tellement ineffablement caressant,
c’est comme si des torrents de soie me remontaient des entrailles lentement
et sortaient de ma bouche en sonorités chantantes

tellement est parfois légère, délicate, feutrée, omniprésente,
la caresse de la volupté qui traverse ma chair,
que j’ai l’impression de m’envoler de moi-même avec mes gémissements
comme emporté par un vent chaud, ondoyant, à travers la pièce

un gémissement comme un baiser de mes entrailles vers le monde,
je suis une statue souriante, une statue béate, de plaisir,
quelle réjouissance dans mes veines, béatitude voluptueuse dans l’instant,
tout un monde heureux en moi, tout un peuple heureux en moi