#34099
bzobzo
Participant

placé en situation d’éprouver des sensations de plaisir, de plus en plus de sensations de plaisir,
cette chair n’en a rien à faire qu’on soit homme ou femme,
elle a un potentiel pouvant monter en elle,
elle a un potentiel sexuel pouvant être vécu

sans genre nous devrions être durant la séance,
pouvant ressentir, bouger, vivre, un moment, en homme,
pouvant ressentir, bouger, vivre, le moment suivant, en femme,
pouvant vivre la fusion des deux, pouvant vivre la scission des deux,
c’est ainsi que nous pouvons vivre pleinement ce torrent qui peut naître en nous,
c’est ainsi que nous pouvons vivre pleinement ce torrent qui peut monter en nous
et former comme un delta immense sous un ciel somptueux de sensations voluptueuses

il y a une banquise en nous,
ce qu’il y a en-dessous, cet océan insondablement riche,
avec ses courants puissants fourmillant d’alluvions voyageant et voyageant, tournoyant sans cesse,
avec ses ténébreux abysses sillonnés placidement par des îlots mouvants, par des îlots ondulant, de lumière,
comme si un ciel nocturne imbibé d’une multitude d’étoiles,
s’était abîmé en nous un jour, dans nos profondeurs

la plupart du temps, tout cela,
tout ce monde perdu d’énergie vitale, d’énergie de vie concentrée à l’extrême,
n’est accessible que par une petite ouverture dans la glace
par laquelle on tente de pêcher tant bien que mal quelques miettes du grand océan
mais nous avons en nous la capacité de faire fondre toute la glace, toute la banquise, quelques instants,
telle est la puissance de l’amour en nous,
telle est la puissance de l’amour en nous,
qu’il ne demande qu’à venir à notre rencontre

vivre toute l’amplitude démesurée, toute l’amplitude splendide,
de ses essences les plus subtiles, de ses essences les plus riches
dans l’instant