#34118
AvatarMadjek
Participant

Merci beaucoup à vous deux pour vos réponses, les conseils que vous pouvez apporter. C’est vraiment encourageant et rassurant
Concernant la carte au trésor (merci pour le lien) je dois en être en tout objectivité et honnêteté à l’étape 40, 41 reste légé. Après, je dois avoir sauter une ou deux étapes, car sur la carte, je me retrouve sur certains points tel que le 43 – 44.
Et je suis encore « loin » de perdre tout control, de convulser. Peut-être me laisser totalement aller.


@Aneveil
>>
« Cela ressemble tout de même beaucoup à un orgasme (qui peut prendre des formes très variées selon les personnes)
Au début on a du mal à identifier les orgasmes car il n’y a pas de « fin » contrairement à l’orgasme éjaculatoire, »

Je comprends surement mieux, donc j’aurai de petits orgasmes, enfin des débuts de construction d’orgasme. J’imagine que le rewiring est en bonne voie dans ce cas. C’est vrai que les sensations sont à chaque session amplifié.
Et de plus, il y a toujours cette exitation qui arrive avant chaque session – donc c’est que mon corps, mon esprit trouve un reel plaisir à travers le massage prostatique.

« La détente la plus grande possible après une contraction involontaire peut contribuer à faire durer et accroitre l’orgasme,
en se laissant trop entrainer dans les contractions (sans détente) l’orgasme peut parfois s’essouffler rapidement. »

-> je pense que je suis « coincé » à cette étape. Encore hier soir, j’ai pris 30 – 40 min pour me détendre avec l’aneros. Au bout des 40 min, j’ai senti à nouveau la prostate bien se gonfler et rebelotte des petites contractions involontaires, j’ai essayé de ne pas forcer, limite de « controler » les contractions involontaires mais elles sont quand meme brusque.

Et j’ai vraiment le sentiment qu’après de fortes contractions involontaires, qui peuvent meme provoquer en parallèle une forte érection – meme si elles durent 2 min (grand max) ou tout se contracte (incontrolable donc) cela fini par s’essouffler. C’est comme si je n’arrivais pas à conserver le palier et travailler sur l’orgasme.

Pire je suis sur de ne pas être loin de quelque chose, étant donné que j’ai une forte érection, je sens tout le plaisir monter de ma prostate, j’ai comme des sensations telle que celle juste avant d’éjaculer.

Pour finir sur le masseur, je ne sais pas vraiment vers quoi me tourner, commencer ma session avec l’aneros, et une fois que ma prostate est gonflé, que le plaisir est là, grandissant, peut-être basculer sur le loki, il est plus gros, la tete appuyera plus fortement aussi, et commencer à jouer avec les vibrations, meme legère, permettrait de décupler l’orgasme, ou en tout cas, peut-être stabiliser le plaisir ressenti.

A vous lire, en suivant vos conseils, j’ai le sentiment de ne pas arriver à conserver le plaisir (les mini orgasmes) et d’etre trop pressé. Je pense que je devrais plus me relaxer, me détendre dès que les contractions involontaires arrivent, et prendre le temps d’essayer de les conserver.

Corrigez moi si je me trompe, mais en partant dans cette idée, démarche, le plaisir procuré par ma prostate devrait atteindre un palier – l’énergie sexuelle va s’accumuler, et cela devrait aboutir à augmenter l’intensité de l’orgasme, donc….un super O?