#34131
bzobzo
Participant

la chaleur veloutée, la sensation de caresse, les frissons,
forment comme un nid,
c’est tout ce que j’ai à l’intérieur pour l’instant,
pas besoin de grand chose d’autre,
se sentir au nid, un nid voluptueux dont la sensualité suave m’inonde partout

une main posée négligemment sur la bouche,
les cuisses serrées, enveloppant mes roubignolles, mon petit tuyau de viande,
une contraction se frayant lentement son chemin, remontant en moi,
je bouge peu, de temps à autre un mouvement onduleux
mais je suis économe de mouvements ces derniers jours,
je suis tout en concentration, en focus

seule l’autre main se déplace un peu,
pour l’instant il est posé sur ma cuisse, semblant la toucher tendrement, délicatement,
je suis tout en tension puis en relâchement,
une sorte de mouvement de pompe qui fait monter les énergies de mes profondeurs,
je les sens arriver, m’envahir par injections puissantes, se répandre
se transformer en sensations délicieuses, voluptueuses

quelle bénédiction, ma chair est aux anges, le bonheur est dans les prés,
vivre de pareils moments, quelle félicité,
quelle sensation d’épanouissement au soleil, je me sens offert entièrement, offert pleinement,
ouvert, ouvert, ouvert, ouvert vers l’extérieur, ouvert vers le ciel, jouissant sans discontinuité,
c’est-à-dire vivant une communion fusionnelle dans ma chair,
une effusion-fonte de tout de mon être, incandescent, enflammé, dansant quelque part dans l’éther