#34140
AvatarKirk_
Participant

Bonjour !

Du nouveau, du gros gros nouveau même.

Bon évidemment j’ai continué, je persévère depuis maintenant 2 ans et demi vers la voie de l’orgasme prostatique.

Récemment j’ai lu ce sujet https://www.nouveauxplaisirs.fr/forums/topic/cinq-ans-derotisation-avec-laneros-mais-sans-plaisir-fort

Il m’a donné l’idée soudaine de changer de masseur, je me suis dit que si ça se trouve ça pourrait peut-être changer ma façon de faire les choses, avoir des sensations sous un autre angle.

Etant joueur j’ai opté pour le Progasm de chez Aneros version Ice, qui glisse mieux que la version classique qui caractérise notamment le modèle Helix avec une surface moins rugueuse que ce dernier.

J’ai fait ma première session il y a une heure, et je crois qu’elle a changé ma façon d’aborder les choses et pour le meilleur.

Je ne sais pas si cela vient d’une maturation et du fruit de mes échecs passés, mais j’ai essayé de ne rien attendre cette session, de laisser mon imaginaire faire les choses plutôt qu’utiliser un support comme des images/vidéos, j’ai essayé de me relaxer du plus possible et j’ai mieux lubrifié que d’habitude.

Résultat, au début rien, et 15min plus tard j’ai senti mon corps commencer frissonner au niveau des jambes et avec une sensation agréable mais quand même localisée au niveau de la prostate.
J’ai continué de respirer, en me disant que c’était juste un entraînement, ça a fini par s’arrêter, j’ai continué et puis 15min plus tard encore le même scénario, et puis encore une troisième fois un peu plus tard dans la session.

Seul bémol que je n’arrive pas à comprendre, je n’ai eu aucune contraction involontaire pourtant il y avait clairement quelque chose que je n’avais pas expérimenté par le passé et c’était plutôt agréable.

Je ne sais pas si c’était donc plusieurs mini O qui se sont enchaînés mais je pense que j’ai bien avancé aujourd’hui, je sais pas si cela vient de mon changement de mentalité ou du changement de masseur avec le Prograsm mais je me dis que je suis peut-être plus si loin de l’orgasme prostatique.