#34141
bzobzo
Participant

je vous montrerais un jour les gestes et les mouvements de mon amour,
de mon bel amour tellement transgressif,
de mon bel amour tellement dans la rupture

je vous montrerais un jour les gestes et les mouvements de mon amour,
tels qu’ils sont nés de mon désir, de mon grand désir nourri au lait sombre des abysses,
tels qu’ils sont nés dans ce corps,
tels qu’ils sont nés lentement dans ce corps

ces gestes et ces mouvements, tellement sans sexe désormais,
en même temps tellement imbibés de féminité et de masculinité,
ondulation sereine, ondulation épanouie, divine fluctuation,
la corde est tendue comme un arc au-dessus du précipice,
j’ai rompu toutes les lois, j’ai fracassé toutes les barrières,
je récolte

moments d’action et d’inaction dans la rupture totale, dans le descellement complet,
et qui pourtant s’accordent pleinement, s’accordent totalement, à cette chair,
s’accordent pleinement, s’accordent totalement, au désir profond dans cette chair,
au désir profond d’harmonie dans cette chair,
au désir profond de communion charnelle et spirituelle dans cette chair

tout est à briser en soi pour un moment,
des ruines nous renaissons à chaque fois,
toujours plus étranger et toujours plus familier à nous-même,
nous bâtissons un palais pour le désir,
un palais pour faire déborder l’instant