#34179
bzobzo
Participant

au réveil, un désir ardent brûlait dans ma chair,
mes cuisses et mes mains se sont mises en mouvement,
bientôt je n’étais plus que flots de gémissements, râles et vagues de volupté

mon amour est une pieuvre amoureuse,
je sens ses innombrables tentacules de velours qui évoluent partout en moi,
elles se fraient un chemin, s’immiscent partout, frottent, effleurent, farfouillent,
l’amour est dans ma chair

entre ces quelques moments hier au bord du bassin, que je relate juste au-dessus,
avec ce petit enfant japonais qui est venu s’asseoir à côté de moi
et puis ces doux moments de fête, d’embrasement , dans ma chair,
est-ce qu’ils ont quelque chose en commun?
ont-ils seulement quelque chose en commun?
oh que oui ils ont un point commun essentiel,
ce sont des moments où je suis sur une crête en moi,
des moments incandescents, des moments d’intensité sublime

de ces moments où vous percevez que la vie vaut vraiment la peine d’être vécue,
des moments ardents et doux où vous vivez une communion,
d’un côté hier, avec ce petit bambin adorable venu de loin, de passage pour quelques jours
qui est venu s’asseoir en silence à côté de moi,
nous avons vécu un moment solennel de partage silencieux

et puis là il y a quelques minutes, tout seul au fond de mon lit,
ma chair enflammée, ma chair ardente, ma chair emplie d’une volupté ineffable

des moments où je goûte aux sommets, où je vis sur une crête,
les seuls au fond où l’on vit vraiment, où l’on sent ce qu’il y a de bon ici-bas,
que ce monde a un sens,
le reste ce n’est que du remplissage