#34181
Avatarsurlec0
Participant

Bonjour,
J’avais survolé ce site il y a quelques 6 mois ou 1 ans, je ne sais plus, cherchant des renseignements sur l’orgasme prostatique. Après la lecture de tous ces témoignages très intéressants et du guide très bien fait, je me décide à acheter un aneros.
J’ai alors quelques sensations mais rien de très concluant.
Je fini par laisser tomber car je trouvais très contraignant de devoir sortir tout le matos et d’être obligé de trouver de longues plages horaires où je serai seul, ce qui n’est pas facile avec une vie de famille.
Quelques mois plus tard, j’entreprends de muscler mon muscle pc pour bloquer le sperme juste avant l’orgasme, dans le but d’avoir un orgasme pénien sans éjaculation et éventuellement d’en avoir plusieurs, truc que j’ai vu sur le net.
Je me rend alors compte que j’ai des sensations de plaisir en faisant cet exercice et fais le lien avec la prostate et ce que j’avais lu sur ce forum.
Je retourne sur le forum pour lire tout ce qui parle d’orgasme prostatique sans l’aide d’un masseur et entreprends de me diriger plutôt vers cette voix là.
J’arrive alors à l’orgasme en 1 mois.
Il faut préciser que dans mon cas, comme j’ai pu le lire dans d’autres témoignages, je n’ai pas besoin de me détendre 20 minutes avant de commencer les contractions. Les vagues de plaisirs viennent rapidement, ce qui permet de le faire beaucoup plus souvent que si j’avais le masseur et que je suivais les instructions du manuel. Ce qui fait que les progrès sont fulgurants. J’ai même dû me freiner au début, ayant peur de tomber dans une sorte de dépendance.(Je signale quand même que je suis un jeune quadra assez sensible (profession artistique), je fais du yoga depuis quelques années et de la méditation quotidiennement. Malgré cela je suis assez pragmatique)
Je n’ai pas besoin de m’isoler non plus, il m’est arrivé de le faire le soir au lit, ma femme dormant à côté.
C’est un peu comme de se masturber.
Côté technique, je faisais une contraction de 15 secondes et un relâchement de 2/3 secondes. Là dessus, j’ai essayé plusieurs façons de respirer ou plusieurs temps de contractions mais je suis parvenu à l’orgasme pour la première fois en égalisant les durées, 5 secondes de contraction et 5 secondes de relâchement où je me concentre sur la sensation de plaisir pendant le relâchement(maintenant, plusieurs temps fonctionnent). Je pense que si le relâchement n’est pas assez long le muscle se fatigue et les vagues de plaisirs s’arrêtent, comme c’était le cas au début.
Je n’ai pas besoin de me caresser pour arriver à l’orgasme et j’avais du mal à croire les témoignages parlant de plaisir en se caressant les tétons jusqu’à ce que j’essaie pendant un orgasme…j’ai complètement changé d’avis et ai de très bonnes sensations maintenant. mes seins se sont éveillés, comme s’ils étaient connectés à la prostate, mais ce n’est pas indispensable à mon plaisir.
Pour la position, assis est très efficace pour moi. Je préfère être couché par terre sur un tapis, sur le dos, les mollets reposant sur le lis (les pieds sous la couette et une couverture sur moi:-). C’est identique à la position assise mais avec plus de détente.

Après quelques semaines de pratique d’orgasmes sans masseur, j’ai retenté avec le masseur avec succès cette fois-ci (j’avais retenté une fois pendant le mois où je pratiquais les « contractions-vagues de plaisirs-sans orgasme » mais ça n’avait pas fonctionné).

Les deux sont différents. A priori, plus fort avec masseur mais c’est difficile à décrire et différent pour chacun si on en croit les témoignages.

Je conseillerai donc d’essayer d’avoir un orgasme sans masseur avant d’essayer le masseur mais faites surtout comme vous le sentez et essayez plusieurs choses.

Je ne pourrai remercier suffisamment les auteurs et les témoins de ce forum.
Vous avez très largement contribué à changer ma vision et pratique du plaisir et de la sexualité. Il me tarde maintenant de partager petit à petit tout ça avec ma femme.

Merci