#34278
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre histoire très particulière mérite l’introduction que vous nous proposez. Je souhaite sincèrement que vos efforts vous permettent de retrouver un équilibre de vie satisfaisant.

il y a 6 ans. Le début de la fin de ma vie sexuelle.

J’espère que la lecture des témoignages proposés sur notre forum par des membres, qui nous disent à quel point la pratique du massage prostatique leur a permis de retrouver une libido élevée et tous les plaisirs qui vont avec, vous encouragera à pratiquer régulièrement avec application et patience. J’espère que vous aurez très vite l’occasion de corriger votre phrase en remplaçant « la fin de ma vie sexuelle » par « la suspension provisoire de ma vie sexuelle ».

Pour évacuer toutes les questions plus ou moins médicales, je suppose que vous avez pu faire contrôler vos taux d’hormones, dont les écarts par rapport aux niveaux d’équilibre sont causes de dérèglements de la libido. Je suppose aussi que vous n’êtes pas soumis à un traitement médicamenteux qui peut avoir des effets négatifs sur la libido.

Dans votre situation la pratique du massage prostatique présente l’énorme avantage de vous permettre de partir d’une page blanche et donc, je l’espère, d’échapper aux blocages qui peuvent peser sur votre sexualité historique. Mais cela n’est vrai que si vous êtes attentifs à ne pas retrouver dans votre nouvelle pratique les repères et les réflexes perdus de votre sexualité éjaculatoire. Tel que je le perçois, il me semble que vous vous êtes mis dans le bon état d’esprit.

Ce que vous nous dites de vos sessions avec votre nouvel Helix, Trident je suppose, est fort encourageant. J’attire votre attention sur le fait que ces premières sessions riches de promesses ne doivent surtout pas vous conduire à penser que les progrès suivants seront automatiques ni rapides. Elles ne doivent pas non plus vous conduire à attendre de vivre vos nouveaux orgasmes prostatiques. Soyez vigilants à considérer chaque session telle qu’elle est, un moment que vous consacrez à votre bien-être, et non à ce que vous aimeriez qu’elle soit, une succession d’orgasmes renversants.

Vous semblez bien analyser vos sessions ; c’est un facteur important de progrès à condition que cette analyse ne vous éloigne pas de ce que vous vivez pendant vos sessions, de vos sensations des plus minimes aux plus inattendues.

Vos sessions sont quotidiennes. Si ce rythme répond à l’appel de votre prostate ou à un désir violent, c’est bien. Si ce rythme répond à l’idée que plus vite vous faites vos sessions, plus vite vous progresserez c’est une erreur. N’hésitez pas à prendre un peu de repos entre vos sessions. Vos progrès ne seront en aucun cas ralentis. Éventuellement ils seront même accélérés, votre organisme apprenant, pendant les périodes de repos prostatique, à gérer les informations nouvelles que vous lui apportez pendant vos sessions.

Entre les sessions vous pouvez pratiquer des exercices de Kegel pour renforcer votre musculature pelvienne et faire des séances de méditation ou de relaxation (comme vous semblez savoir le pratiquer pour faire le vide dans votre tête).

Bon cheminement @LOULOU.