#34292
bzobzo
Participant

j’adore ces soudains moments de transition

un instant les gestes anodins d’un bricoleur, occupé à mesurer et à découper du bois,
l’instant d’après, les gestes languides, les gestes lascifs,
les gestes sans pudeur et sans tabou, de mon désir enflammé

tout un monde de différence,
un autre être pour ainsi-dire, occupé avec ce même corps,
tout entièrement à sa tâche, 100% rivé sur son objectif,
à obtenir satisfaction dans son action,
avec toutes les ressources secrètes, dans cette chair, mises en éveil,
ne fusse que pour quelques secondes