#34302
EpictureEpicture
Participant

notre cheminement est sans fin.

C’est pourquoi avoir des repères fiables est impossible. Le traité reussi pourtant le tour de force de poser une base très pertinente. Mais chacun mesure, a mesuré, et mesurera son ecart par rapport à lui. En dehors de cela chacun construit ses propres « qulquechoses » pour progresser. L’important selon moi est de comprendre qu’il n’y a pas de point d’arrivée, mais un mouvement continu. En ce sens on est sur ce point assez proche de la « philosophie » des pratiques de meditation.

Bon cheminement à @serpenth