#34309
aneveilaneveil
Participant

Bonjour,

@LOULOU

Résultat catastrophique!
Donc cette séance là, on ne va pas vraiment la compter dans ma progression!

Je trouve ça au contraire très instructif et confirme ce que je pensais déjà du « do nothing » qui pour moi ne mène à rien.

Pour qu’une séance puisse commencer, il faut bien sûr de la détente mais surtout de l’excitation et de l’énergie sexuelle
afin que la zone prostatique soit un minimum réveillée. (sinon il ne se passe le plus souvent rien)

Chacun a sa méthode : images érotiques, fantasmes, caresses, masturbation, hypnose érotique…
En ce moment j’expérimente beaucoup la masturbation sans éjaculation et j’arrive parfois à obtenir des orgasmes non-éjaculatoires
qui semblent bien venir de la prostate. (ce ne sont pas de gros orgasmes, mais ils sont suffisants pour me faire gémir et crier…)
Je constate quand même que le fait de ne pas céder à l’éjaculation me laisse dans une excitation et une énergie sexuelle apte à booster très efficacement mes séances prostatiques qui sont alors beaucoup plus fortes.

Dans un même ordre d’idée, à mes débuts, c’est en me masturbant (sans éjaculer) avec un petit plug sillicone « Bootie » inséré,
que j’ai pu très efficacement réveiller ma prostate avant mes cessions prostatiques. (En se masturbant avec un Bootie, on sent vraiment sa prostate se réveiller et gonfler, attention car au début ça peut faire éjaculer très vite)