#34313
bzobzo
Participant

hé, hé, la première de la journée

sentir ces vagues en moi, ce miel, sentir mes muscles qui semblent fondre et fondre encore

sentir cette identité sexuelle qui semblait assujettie à ce corps, le définir, le corseter,
exploser, voler en éclats,
sentir quelque chose tellement se libérer en moi, s’alléger en moi,
je dérive harmonieusement de tout mon être dans ma chair

j’occupe beaucoup plus de volume en moi, je semble occuper tout l’espace de mon corps,
je l’occupe de vibrations, d’amour, de toute la langueur et de toute la fièvre dont je suis capable,
mon corps est devenu un lit pour amoureux ardents, passionnés,
qui semble occuper tout mon espace intérieur

je sens en moi un sexe de femme et un sexe d’homme à l’oeuvre,
je sens leurs frottements, leurs collisions, leurs tentatives de ne plus faire qu’un,
de se presser tellement l’un contre l’autre, de s’encastrer l’un dans l’autre,
jusqu’à ne plus former qu’un

quelle source, quelle source de feu,
de feu doux, caressant et en même temps fiévreux,
ma chair est une offrande,
je m’ouvre et je m’élance vers les abysses,
que monte le chant en moi,
que monte de tous les côtés, le chant en moi