#34321
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je suis heureux de lire que ma réponse ne correspondait pas à ton état d’esprit @serpenth.

D’abord parce que ta recherche du plaisir prostatique s’inscrit dans une démarche de développement personnel globale dont elle n’est qu’un des éléments. Cette attitude présente deux avantages. Le premier est que les éventuelles difficultés qui peuvent freiner ta progression vers le plaisir prostatique sont plus faciles à relativiser si tu progresses à côté. Le second est que chaque fois que tu constates que tu t’approches un peu plus de l’orgasme prostatique tu renforces ta motivation à progresser dans tous les autres domaines de ton développement.

Ensuite parce que tu illustres que notre pratique ne conduit pas nécessairement à un repliement sur soi ni à un rejet des autres. Seule ou dans le cadre d’une démarche plus globale elle nous aide, si nous en avons besoin, à nous réconcilier avec nous-mêmes et naturellement avec le monde qui nous entoure. « Epanouissement » comme tu l’écris. Sans avoir besoin d’intellectualiser notre pratique je constate qu’elle conduit souvent nos amis qui vivent des expériences de jouissance orgasmique particulièrement intense à modifier en partie au moins leur perception du monde qui les entoure.

Je suis loin de vivre des expériences aussi intenses et bouleversantes que celles qui sont décrites dans les témoignages les plus forts que j’ai pu lire. Et pourtant ma vie est profondément différente de ce qu’elle était il y a quelques courtes années, tout en restant tout à fait normale et présentable ! Le meilleur est que mon évolution n’est pas terminée. C’est un peu comme si chaque trimestre ou chaque année je commençais une nouvelle vie qui m’apporterait tous les attraits de la nouveauté et renouvellerait ma curiosité à un âge où en général on a plutôt l’impression d’avoir tout vu.

j’aimerais savoir si certains d’entre vous ont été amenés à suivre des cours de relaxation

Je comprends bien mieux maintenant ce que tu nous disais @serpenth. En reformulant ma réponse je dirais que si je m’étais senti capable d’en suivre avec l’espoir d’acquérir une telle aptitude, je l’aurais certainement fait et j’aurais vraisemblablement accéléré mon cheminement en le faisant.

Bon cheminement @serpenth.