#34330
bzobzo
Participant

ah mes amis,
déjà de bon matin, les rideaux encore tirés, quel plaisir est déjà passé par mes tuyaux,
j’ai gémis, j’ai râlé,
ah comme j’ai gémis, ah comme j’ai râlé!
c’était somptueux, c’était épique

c’est extraordinaire comme ce corps peut devenir un vaisseau fou,
un vaisseau fou, lancé follement, dans un élan irrésistible,
les voiles gonflées de volupté, l’ivresse pénétrant par tous les pores de la peau,
imbibant chacune des cellules,
le corps se tordant, comme habité par un démon de luxure ruant dans les brancards,
mille serpents de nectar onctueux ondulant en moi,
comme mon bassin dansait, comme mes cuisses pressaient, frottaient,
comme mes mains avides parcouraient ma peau

ma bouche était emplie des sonorités de mes entrailles,
je les sentais glisser entre mes doigts, y rester traîner un peu,
j’étais soudainement tellement intime avec mon souffle ainsi,
l’air exhalé de mes poumons, chargé de sexualité, de désir, montait dans ma paume,
s’y mêlait aux sons rauques, gras, délicieusement lubriques

par moments, la rage délicieuse dans ma chair
d’un rut animal comme chargé d’un mini-ouragan,
à d’autres, un kaléidoscope de sensations sophistiquées, variant à l’infini,
s’éveillant partout dans tout mon corps,
comme un feu d’artifice lent embrasant tout mon être