#34348
bzobzo
Participant

peut etre qu il » bouge moins « , moins mobile, et que la prostate ne ressent pas toute les petites subtilité (c est ce que je me dis)

tu est toujours dans l’optique du do nothing ici

non, le Vice avec ses deux butées qui prennent bien appui sur le périnée,
permet une beaucoup plus grande maniabilité, permet beaucoup plus de variété de mouvements,
il permet beaucoup mieux de reproduire les mouvements d’un sexe en érection enfoui dans un orifice adéquat,
toute la question est là dans ma façon de faire,
que le masseur parvienne le mieux possible à reproduire un sexe en érection en action,
notre imagination et le féminin éveillé, feront le reste

le Progasm a deux butées mais ce sont deux petites boules au bout d’une tige courbée
qui le rendent assez instable et nettement moins maniable et précis dans les va et vient et autres mouvements
qu’on essaie de faire accomplir au masseur

cependant c’est déjà un masseur tout à fait utilisable,
mon préféré, c’est le Nexus G-Rider, encore plus gros que le Vice
mais avec des butées tellement épousant la forme de la chair aux environs,
ce qui lui confèrent une stabilité , une précision et une maniabilité, à toute épreuve,
je n’utilise en fait que celui-là depuis longtemps
quand de temps à autre, je me remets au masseur

si tu essaies dans ma manière de faire, il faut vraiment y aller,
ne pas avoir peur d’être brutal par moments,
la maniabilité et la précision permettent d’obtenir
une très grande variété de mouvements et de contacts avec la prostate,
il ne faut pas essayer d’être trop finaud,
les contacts chez moi, sont toujours francs et massifs
mais extrêmement variés dans la puissance de la pression, des angles de contact
de la vitesse des pénétrations, de son rythme,
la finesse viendra avec la maîtrise, il faut pas chercher à faire trop délicat,
surtout pas au début,
non, des contacts francs et massifs mais en essayant de varier le plus possible,
je dirai

Cela dit, le vice j’aime beaucoup, même si je ne l’ai pas encore beaucoup pratiqué, on a bien l impression d etre pris. Il est excitant.

ben oui, avec ma façon de faire c’est l’idée,
de plus en plus la sensation qu’on nous fait l’amour, avec le féminin éveillé en nous,
pour réagir, pour ressentir et pour bouger aussi une fois qu’elle prend les commandes

lâche-toi, lâche tout, laisse tout monter, laisse-toi embraser,
ta chair ne demande que cela,
ne te retiens pas, ne réfléchis pas à la force des contacts avec la prostate,
encore une fois, c’est pas une fleur en papier,
vas-y comme tu le sens, comme le désir t’emporte,
après une fois que la maîtrise sera là,
que ton moi reptilien sera aux commandes, une sorte d’imagination sexuelle
au travail directement dans le corps,
tu effleureras, tu feras beaucoup plus dans la dentelle

mais dans un premier temps, il s’agit d’éveiller tout cela,
que ton instinct prenne le dessus,
que tu parviennes à faire monter les énergies sexuelles massivement