#34357
AvatarArousal
Participant

Alors en ce qui me concerne, les rapports entre excitation sexuelle et plaisir prostatique ont beaucoup changé entre le début de mon cheminement et maintenant.
Au tout début, mes séances ressemblaient à des séances de relaxation, je faisais le vide dans mon esprit, je portais mon attention sur mes sensations pelviennes. Un peu d’excitation sexuelle « émotionnelle » bien sûr mais guère. Si je regardais des vidéos/me concentrait sur des pensées érotiques ça me décentrait de ma prostate et le soufflé retombait.
Maintenant c’est très différent : l’excitation sexuelle fait le plus souvent réagir ma prostate au quart de tour, et regarder des vidéos contribue à la « mettre en condition » pendant une séance.