#34368
aneveilaneveil
Participant

Pour revenir au porno, le problème est que le cerveau s’habitue très vite à une stimulation externe assez forte (voir de plus en plus forte) pour mettre en route l’excitation, le désir etc… Du coup sans porno de très nombreux hommes (même jeunes) en arrivent à ne plus du tout être excités par une relation sexuelle à 2 (leur paraissant très fade) ou encore par ce que nous pratiquons, à savoir ressentir de l’auto-érotisme et des sensations très fines et subtiles, puis les faire grandir…

Le porno offre au cerveau une autoroute à très haute vitesse, là où dans l’art érotique à deux, comme dans notre pratique, nous apprenons à emprunter et savourer par les 5 sens, de petits chemins à pieds ou à bicyclette qui évoluent dans des paysages enchanteurs et parfois féériques …