#34406
bzobzo
Participant

trop chaud, trop chaud, trop chaud
pour avoir la moindre pratique

rester bien immobile dans l’axe des ventilateurs
et espérer survivre cette nuit qui s’annonce cauchemardesque

j’aurai jamais du ouvrir les fenêtres, j’avais une trentaine de degrés et avec les ventilos, j’étais bien
mais vers 20 h, je me suis dit que je pouvais ouvrir
surtout que j’avais vu un peu de pluie tomber

que nenni
maintenant c’est une véritable étuve,
j’essaie de me donner un peu de plaisir, histoire de me changer les idées
mais cela ne fonctionne pas trop