#34435
bzobzo
Participant

Pour répondre à ta question du solo mais ultime ou duo mais moins riche, pourquoi ne pas associer les 2? Ce sont deux choses que tu peux faire distinctement, ou les associer, à toi de voi

bien sûr, j’espère que mon texte est suffisamment explicite là-dessus,
une vie sexuelle tout seul, développée jusqu’à un certain niveau d’excellence,
on peut se sentir autosuffisant et on l’est très certainement jusqu’à un certain point

mais à deux, c’est encore très certainement mieux,
si chacun est capable de faire le chemin vers une sexualité qui magnifie, qui épanouit,
dans des instants de plaisir charnel qui sont une fête voluptueuse et luxuriante, sans tabous
mais aussi une communion, une communion quasi mystique par moments, de deux êtres
avec tout ce qu’ils portent au fond d’eux, leur mystère de vivre, leurs énergies,
leurs capacités à vivre une sexualité bien plus vaste, bien plus riche et bien plus intense
s’ils se libèrent des contraintes et des frontières liées au genre de leur corps

je veux dire par là que l’homme et la femme peuvent vivre une sexualité en commun
ayant leurs racines dans leurs deux corps mais dépassant les genres de ceux-ci
entremêlant indifféremment des frontières physiques, leur masculinité et leur féminité,
c’est là qu’il y a véritablement union
quand l’homme peut vivre, ressentir, au moins en partie, durant l’acte, ce que la femme vit
et vice et versa

il y a union quand il y a un flux commun qui est généré et vécu par les deux corps
dans une libération des énergies sans tenir compte de ce qui est féminin
et qui devrait être vécu dans le corps de la femme
et de ce qui est masculin et qui devrait être vécu dans le corps de l’homme,
le tout étant emmêlés joyeusement, créant un flux commun, libre, fusionnel,
vécu en même temps par les deux