#34466
bzobzo
Participant

ah ce coin de table,
je me suis de nouveau assis dessus, les jambes un peu écartées, les reins bien cambrés,
je l’ai senti presser par derrière contre mon trou-trou, un peu s’enfoncer dedans
mais le coquinou, je me rends compte,
presse en plein d’autres endroits intéressants aussi, comme le périnée, eh oui…
alors quand je fais monter une contraction,
je saute presque jusqu’au plafond, tellement je suis empli directement de frissons
et mon bassin de langueur et de lascivité

mon coin de table me procure beaucoup de plaisir,me fait même jouir,
docteur, est-ce qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec moi?
euh????

je chevauchais donc, il y a quelques instants, mon coin de table,
c’est fou comme le feu s’allume puissamment dans mon bassin,
je prendrais un godemichet en silicone, je n’aurai pas tout le même effet, cela n’a rien à voir,
ce n’est pas une question de s’enfoncer quelque chose bien profond dans le fion,
c’est autre chose ici

mon féminin parfaitement éveillé fonctionne à la suggestion,
avec les énergies montant à flot de mes abysses,
grâce à la prostate, et aux frottements de mes couilles et de mes cuisses,
avec mon corps ondulant, avec mes caresses
tout cela crée un flux abondant d’ondes
et puis tout un faisceau de gestes et de mouvements suggérant l’acte sexuel entre deux personnes

ainsi toutes les sensations de la chevauchée naissent dans ma chair
comme si réellement j’accomplissais un acte

c’est quoi la réalité de ce que l’on vit?
la réalité de ce que l’on vit sexuellement?
elle est tout entièrement en nous, pas dans la bite dure enfoncé dans un vagin ou si peu
nous pouvons la manipuler comme l’on veut,
elle est malléable et s’adapte à nos besoins pour peu qu’on s’en donne les moyens