#34477
bzobzo
Participant

mon coin de table,
je viens de passer encore un bon moment dessus,
volcaniquement votre,
je me rends compte , presse surtout mon périnée,
me donne l’impression de masturber mon périnée avec les mouvements de va et vient

je sens qu’il y a un contact privilégié avec ma prostate par l’intermédiaire du périnée ainsi,
cela explique la puissante sensation de pénétration
avec la contraction en plus, renforçant,
c’est presque comme avec un masseur mais en mieux,
enfin disons, différent,
ne dénigrons pas,
il y a beaucoup de similitude,
la sensation d’aller cogner la prostate, des vibrations de contact direct,
pas juste par la bande, comme avec la contraction uniquement

je suis en plein remue-meninge sexuel,
j’essaie toutes sortes d’endroits dans mon appartement,
par terre, c’est vraiment pas mal,
le seul problème, c’est que quand je suis sur le dos à plat,
avec le fort creux qu’il y a chez au milieu de mon dos,
cela semble adhérer au sol et il se produit un fort effet de succion
et qui va produire un très fort bruit absolument ridicule d’un pet ultra-puissant,
cela empêche vraiment de rester concentré sur le plaisir

par contre j’ai déjà trouvé une autre position tout à fait délicieuse, originale et plein de potentiel,
je l’avais un peu pratiqué par le passé
mais là avec tout ce que j’ai à ma disposition désormais,
j’y découvre un fort potentiel

je me mets contre mon bureau et je me penche dessus jusqu’à avoir le haut du corps,
couché dessus,
comme si on me prenait par derrière ,
sauf qu’ici c’est moi et moi seul qui me prend
mais on n’est jamais aussi bien pris que par soi-même

en l’occurrence ici, mon cul se met à danser en l’air d’une façon tout à fait indécente,
avec les cuisses qui viennent plus ou moins jouer avec mes parties,
la position permet vraiment bien à celles-là d’exprimer leur manège

et puis les bras viennent caresser mes reins, mon bassin , mes fesses,
ma petite raie, s’enfoncer un peu dedans
ou alors je relève un peu mon buste et mes bras vont vers les seins, la poitrine un peu pour changer

mais l’essentiel ici, ce sont les ronds indécents que je fais avec mon cul en l’air,
l’ivresse que cela provoque ainsi,
avec les cuisses effectuant leur manège habituel avec mes couilles, mon sexe

et puis puis, je reproduis des mouvements de va et vient de pénétration,
lentement , imperturbablement, on se sent pris,
c’est tout à fait irrésistible ainsi,
on se sent en rut, on est bien, on plane,
chaque coup dans notre cul, fait bondir notre âme comme si c’était un yo-yo attaché à une ficelle