#34567
AndranerosAndraneros
Modérateur

Discussion avec Madame @lighteningbolto (1/2)
Tu nous disais le 2 août :

j’ai enfin pu aborder le sujet avec ma femme… Ça a été très dur d’aborder le sujet, mais elle devait savoir. Passé le choc du départ, elle m’a d’abord exprimé de la colère, puis après explications elle a compris ma quête d’exploration de mon corps et a reconnu que je ne faisais au final de mal à personne. Bien qu’elle ne participera pas à cette pratique (ce que je ne lui demande pas), elle a apprécié mon honnêteté, bien qu’elle aurait aimer le savoir avant.


@lighteningbolto
tu mérites tout notre respect pour avoir fait cet effort. Nombreux sont les messages sur les forums spécialisés des pratiquants qui n’y parviennent pas et demandent éventuellement comment faire pour que «leur femme ou leur amie approuve leur pratique voire y participe ». Profonde erreur ! Un tel état d’esprit est à l’opposé d’une attitude de respect et de partage.

Tu as reçu la récompense que ton attitude méritait selon ton message du 4 août :

Concernant ma femme, je suis très content. Je craignais un rejet total, et finalement elle a fini par admettre ma quête du plaisir, et sans remettre en cause ma virilité ou mon orientation sexuelle ce qui était ma plus grande crainte. Sur les quelques jours qui ont suivi notre conversation, même si nous n’avons plus parler de cela ou eu de relations intimes, nous nous sommes mutuellement montré des preuves d’amour.

J’en suis vraiment très heureux mais sa réaction ne m’étonne pas dans la mesure où tu nous disais déjà le 5 janvier :

C’est une fille géniale et intelligente. Mais elle peut facilement se laisser dompter par ses emotions. (… ) De toute façon, je ne souhaite pas à l’état actuel qu’elle participe à cela, mais juste qu’elle sache ce qui se passe par souci d’honnêteté, et prenne conscience par exemple que mon périnée et mes tétons ont gagnés en sensibilité (… ) ou qu’après un orgasme prostatique je vais brûler de désir pour elle…

Tu souhaitais « (qu’elle) prenne conscience par exemple que mon périnée et mes tétons ont gagnés en sensibilité ». Selon ce que tu écris le 2 août :

Elle a aussi noté la sensibilité accrue de certaines zones, on verra bien (si) cela modifie nos rapprochements futurs ou non.

Vœu exaucé ! C’est magnifique d’une part parce qu’elle prouve ainsi à quel point elle est attentive à tes réactions pendant vos ébats et d’autre part parce que tu as ainsi ton premier argument concret pour lui montrer comment ta pratique te rend meilleur amant, à la fois plus sensuel et plus proche de sa propre sensualité. En un mot tu restes un homme, son homme, et tu enrichis ta sensualité avec le développement d’une nouvelle sensibilité qui correspond de mieux en mieux à la sienne.

Si par prudence tu es resté vague sur l’intensité nouvelle de tes orgasmes et ton aptitude à les renouveler à volonté, tu peux désormais faire en sorte de les laisser peu à peu paraître pendant vos ébats. En contrepartie tu auras l’ardente obligation de la servir, de lui offrir du plaisir, son plaisir, puis ses plaisirs comme je te le disais déjà le 6 janvier. Je terminais par un paragraphe D qui te demandait si ta femme était à l’aise avec son propre plaisir.
Tu nous répondais :

progressivement au fil du temps (elle) se libère. Toujours sur mes initiatives, mais notre complicité fait qu’elle fait toujours au bout d’un moment l’effort d’essayer. 

C’est un point très important pour l’équilibre de votre couple. Tu es désormais engagé dans une recherche de l’extase prostatique, notre cheminement vers le super O’, qui t’a déjà propulsé à des années lumière de l’exercice de l’orgasme unique avec éjaculation. Les mois et les années qui viennent vont te conduire beaucoup plus loin. Tu comprends bien que si ta femme n’est pas dans le même cheminement vous risquez de vous perdre même avec la meilleure bonne volonté du monde.