#34656
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu nous dis @lighteningbolto :

Les amis, je crois que mon cheminement vient de prendre une nouvelle tournure. J’ai bien l’impression que ce jour est à marquer d’une pierre blanche, tout comme celui du 28 décembre de l’an dernier, où j’ai eu mon premier orgasme prostatique.

Quel bonheur de lire ton message ce matin. C’est magnifique !

Ce soir, j’ai eu l’occasion de faire une séance avec le Vice2. (… ) Les orgasmes se sont enchaînés, plus ou moins forts, plus ou moins intenses. J’étais comme d’habitude dans le laissez aller. (… ) J’ai ensuite passé aux vibrations et les orgasmes deviennent de plus en plus puissants, avec les mêmes problématiques. (… )

Le début de ton message illustre à quel point tu es désormais devenu capable de renouveler à la chaîne des orgasmes dont chacun t’apporte plus de jouissance que ce dont tu pouvais rêver avant de commencer ton cheminement. La maîtrise de tes nouvelles aptitudes devient évidente quand, plongé dans un tel océan de jouissance, tu restes en état de prendre un peu de recul et d’adapter en douceur ta pratique pour raffiner ton expérience, comme le dit @bzo.

Le plaisir arrive, mon corps commence à vibrer, signe d’un orgasme proche. J’ai alors décidé de consacrer une petite volonté pour arrêter ces tremblements. Pas simple mais j’y arrive. Je sens que le corps me supplie de le laisser vibrer, il en a besoin pour gérer ca. Je refuse. Le plaisir continue alors à monter jusqu’à dépasser le stade ou normalement je « convulse » complètement. Il continue sa route puis à fini par arriver au bout de ma volonté, mon corps se contracte brutalement, envoyant le masseur au fond de mon corps. Le plaisir irradie dans mes hanches, et se propage en partie dans le reste de mon corps. J’ai eu beaucoup de mal à contenir mes gémissements. En plein dans cet orgasme cosmique, mes mains ont commencé à caresser naturellement l’ensemble de mon corps qui ondulait délicatement, au lieu de trembler. J’ai été littéralement propulser en orbite. Il a duré une bonne minute de plaisir pur.
Abassourdi, après quelques secondes de repos, j’ai repris les choses avec la même méthode, avec le même résultat divin. Au sommet du plaisir, ma main a touché mon sx presque d’une volonté propre. L’onde de plaisir est encore monté un cran mais c’était trop. J’ai eu alors en même temps un orgasme pénien. J’ai eu l’impression alors d’exploser, alors que l’instant d’avant j’implosais en boucle. Je n’ai jamais vécu cela avant. Ça été l’expérience la plus forte de mon cheminement.

Merci @lighteningbolto de nous apporter un tel témoignage qui décrit comment tu as pu vivre l’expérience orgasmique la plus forte de ton cheminement. Merci de nous montrer comment tu es passé du 7ème ciel au 8ème en renonçant autant que cela était possible à toute forme de tension musculaire générée par l’intensité de ton plaisir. Ton expérience illustre sublimement à ta manière l’importance de ce que je répète souvent, accepter de renoncer aux tensions musculaires qui répondent à l’intensité insoutenable du plaisir générée par le masseur contre laquelle notre cerveau essaye de se « protéger » par toutes sortes de contractions musculaires instinctives.

N’oublie pas que notre cheminement est sans fin, que tu n’es que début d’une expérience qui t’apportera encore beaucoup de surprises. A ton niveau d’expertise tu le sais et mieux tu le vis comme nous le montre ton dernier message. Bon cheminement @lighteningbolto.

(J’ouvre un autre sujet dans lequel je mets des liens vers quelques messages où je donnais ce conseil à certains amis débutants. Ce sera l’occasion pour nos lecteurs de découvrir ou de redécouvrir des situations qui les aideront à mieux comprendre leur propre cheminement et à progresser dans leur cheminement comme tu le fais si bien.)