#34667
bzobzo
Participant

je me suis endormi en début de soirée,
la fatigue a pris le dessus, a réclamé sa part,
me suis réveillé il y a quelques minutes, je suis encore dans les vaps
mais déjà je me suis offert quelques brins de plaisir

j’ai l’impression que cela fait des siècles que cela ne s’est plus passé,
des siècles que ma chair n’a plus frissonné de plaisir,
comme cela m’a manqué,
comme la volupté coulant à flots en moi , comme des torrents de soie chaude, m’a manqué,
comme mes mains parcourant lentement ma peau, m’ont manqué,
comme le féminin dans cette chair comme une brise enivrante tout en courbes et arabesques, m’a manqué
comme ces moments d’androgynie,
où je sens mon corps aussi bien mâle, que aussi bien femelle, m’ont manqué

sentir ce bassin envahi de plaisir, sentir ce bassin,
oh juste sentir ce bassin comme une centrale voluptueuse, avec mes entrailles en feu,
sentir cet anus-pussy, cette petite fente chaude, chaude, chaude, tellement vivante, tellement vibrante

toute cette magie en soi, obéissant au doigt et à l’oeil,
se déclenchant comme une délicieuse tempête, torrents de sensations,
cette chair est tellement mon amie, elle m’est comme un tapis magique, elle m’emporte dans la nuit