#34676
bzobzo
Participant

je fonctionne à la récompense ce matin,
je me suis dit: « tu te concentres patiemment sur ces quatre oranges que tu es en train de presser
et après tu auras droit à quelques secondes de plaisir »

le jus dans le verre, le reste à la poubelle, l’éponge passée,
me voilà déjà contre ma grande commode,
je sens son contact contre la peau de mon dos nu,
je le bouge un peu pour sentir le grain si sensuel du bois tout en me caressant un peu la poitrine
en me mettant à onduler et en resserrant doucement les cuisses,
je suis traversé de frissons tellement voluptueux,
on dirait du cristal ces vibrations en moi, c’est tellement limpide, tellement léger, tellement lumineux

mes cuisses forment comme un nid douillet mouvant autour de mes couilles,
j’effectue quelques contractions très lentement,
puissante, douce et irrésistible sensation de pénétration,
un nectar dense, chaud, se répand dans mon bassin,
je rejette la tête en arrière, je me déhanche un peu, je cabre les hanches,
ma chair est emplie de bonheur

je repousse en arrière mes parties génitales , je les coince derrière avec mes cuisses,
ils sont sous pression ainsi et le moindre mouvement les fait bouger,
je remue lascivement mon bassin, tout se met en mouvement en bas,
je suis inondé de chaleur soyeuse,
je frémis des pieds à la tête ,
je reste immobile à déguster jusqu’à la dernière goutte ces frissons qui m’ont envahi par grosses vagues

bon, au petit déjeuner, mon jus d’oranges m’attend