#34703
bzobzo
Participant

je suis assis à mon bureau, les pieds sur la table,
je mange un bol de céréales, calme, détendu, propre,
j’ai les jambes croisées, ainsi mes cuisses pressent mon petit tuyau, mes boules,
le moindre mouvement ainsi, envoient plein d’ondes délicieuses dans mon bassin et plus loin,
je suis obligé de fermer les yeux souvent,
tellement cela devient intense soudainement, tellement la volupté m’a envahi,
mes couilles semblent tellement douces et chaudes, vibrant au moindre contact

je dois en faire de moins en moins,
mon corps est un jardin fleuri,
un jardin sauvage envahi de papillons et d’insectes de toutes sortes,
le jardinier a amoureusement retourné la terre, semé, été aux petits soins,
là il laisse faire, il regarde, il sourit, il rit de tant d’hôtes appréciant son travail,
allant et venant,
il peut s’asseoir, il peut mettre un peu ses outils de côté,
tout s’épanouit autour de lui, tout a pris des couleurs,
résultat, des ailes partout, cela décolle, cela atterrit de tous les côtés,
cela frémit, cela sursaute, cela court dans tous les sens, cela butine, cela mord, cela meurt, cela naît,
cela respire la vie de tous les côtés,
l’incomparable foisonnante richesse, luxuriance, de la vie