#34732
bzobzo
Participant

le corps répond d’une façon tellement spectaculaire depuis hier soir, je me rends compte,
parce que je laisse mes mains se balader partout, vraiment partout,
sur des tas d’endroits où je n’allais pas ou quasi jamais avant,
les pieds, la plante des pieds, les ongles, les cheveux, les genoux,
c’est vraiment la balade libre et mon corps aime cela qu’on le sollicite partout

aussi pour les gestes et les mouvements, là aussi désormais je laisse tout librement arriver,
aucun mouvement, aucun geste, que je m’interdis,
aucune préméditation, je laisse tout faire comme cela arrive

cependant je me rends compte, que cette improvisation totale,
a été rendu possible parce qu’une technique s’est mise en place lentement,
qu’elle était arrivée à maturité
et que désormais comme un pianiste qui a acquis une certaine forme d’excellence technique
peut l’oublier complètement, faire confiance entièrement à ses doigts pour l’appliquer,
lui, il est concentré juste sur la musique, ressentir les notes jusqu’au plus profond de ses fibres,
ne plus être qu’elles