#34733
bzobzo
Participant

je me sens un peu mal à l’aise avec ce fil,
même si c’est vrai que je vis plutôt confiné dans la solitude,
que je m’y sens bien, avec une vie intérieure riche, développée,
avec tous mes livres, tous mes films, mes séries, internet,
tous mes beaux meubles, vases, statuettes, peintures, autour de moi

et puis ma pratique qui m’apporte tellement,
me rassasie sexuellement
mais aussi me permet de progresser sur tellement de plans,
c’est devenu tellement extraordinaire,
je serai refermé sur moi-même, rabougri, flétri, desséché, mort-vivant, sans elle,
alors qu’avec ma pratique intensive de ces dernières années, je me suis senti renaître,
je me sens plein de vie et de couleurs,
je me suis jamais senti aussi bien en fait dans ma vie,
aussi bien dans ma tête et que dans mon corps,
tellement libre dans ma tête et dans mon corps, c’est extraordinaire

juste je dois réapprendre à aller vers les autres encore,
dommage que je sois déjà si âgé, que ce soit arrivé si tard,
quand je vois tous ces corps jeunes autour de moi,
je me rends compte que je ne suis plus vraiment un objet de désir pour eux de par mon âge,
le fait d’être beau, n’est plus suffisant pour attirer un regard d’envie des femmes ou des hommes
car la vieillesse commence à se détecter aussi dans mon visage,
avant je faisais confiance aux traits de mon visage, je savais qu’ils attiraient le regard,
qu’ils éveillaient l’admiration, le désir,
aujourd’hui je me rends compte que c’est nettement moins le cas,
cela chiffonne mon amour-propre, cela me décontenance, cela m’accable,
cela me renvoie l’image de quelqu’un qui est en train d’entrer dans le troisième âge

cependant être casé comme cela ,
les vieux loups solitaires qui se racontent leurs blessures de guerre, leurs bonnes et mauvaises fortunes,
cela pourrait déraper très rapidement en de l’auto-complaisance,
or je n’ai pas envie d’être casé, qu’on me colle une étiquette sur le front,
de verser une larme ou deux sur mon sort en compagnie de quelques autres