#34736
bzobzo
Participant

une de mes positions favorites actuellement est contre ma grande commode,
je suis le dos contre le bois, j’ai le contact sensuel du bois massif sur tout mon dos,
je m’y frotte tandis que j’ondule un peu, que mes cuisses jouent avec mes génitaux,
les frottent, les pressent, les malaxent,
que mes bras vont et vient sur toute ma poitrine, mes flancs
et puis bien sûr des contractions qui montent lentement,
créant une divine sensation de pénétration en moi,
je glisse aussi vers le bas de temps à autre de tout le corps et remonte, pliant les genoux,
bénéficiant des frottements sur toute la surface de mon dos du bois, matériau si sensuel,
en même temps tellement doux et un peu râpeux

une telle volupté m’envahit, une telle félicité dans la chair,
j’aurai envie de rester ainsi pour l’éternité,
quel divin bien-être, je suis tellement envahi d’un nectar soyeux dans tout mon corps

que dire à un débutant qui tarde à obtenir des résultats?
que peut-on lui dire tant qu’il n’a pas expérimenté lui-même dans sa chair un peu de cette magie
pour l’encourager, pour maintenir sa motivation?

les mots, aussi juste soit-ils tant que cette personne n’y a pas goûté lui-même,
ont un poids tout relatif
mais à partir du moment où il a eu ses premiers émois,
là il sait que cela existe vraiment pour lui aussi,
il sait que sans aucune manipulation de ses parties génitales, il peut obtenir des sensations, du plaisir,
cela devient véritablement très très motivant une fois qu’on a atteint ce point,
c’est l’histoire de la carotte et de l’âne qui peut vraiment démarrer là,
le débutant a goûté à la carotte, il sait désormais qu’elle existe vraiment puisqu’il a mordu dedans
et il sait qu’elle a un goût tout à fait extraordinaire,
rien à voir avec les carottes qu’il a goûté jusqu’ici
et il sait aussi qu’il aura droit une fois qu’il sera monté en puissance ,
pas juste à un petit bout de carotte, une seule petite bouchée
mais qu’il pourra s’en régaler, manger de nombreuses carottes, s’en empiffrer