#34782
AvatarSerpenth
Participant

Salut les prostatopotes !

Que de chemin parcouru ! et quelle chance est la mienne jusques là !
Je suis assez lucide pour me rendre compte qu’en être arrivé où j’en suis en un si court laps de temps, c’est une chance insolente.

Ah mais je ne vous ai pas encore narré la suite !

Quelque part début août (j’ai omis de le mentionner), je suis retombé dans mes vieux travers (plus c’est gros, plus ça passe), et ai fait l’acquisition du Progasm Ice. Je l’ai testé à plusieurs reprises, et pour l’instant il sert surtout de presse-papier, mais quelle classe !

Entre-temps, mon fameux message qui commençait par je m’en fous (j’en suis fier de celui-ci).

Puis une semaine entière en demi-teinte, comme l’avait prédit @bzo ce n’est pas linéaire, la progression se fait en dents de scie. J’ai quand même poursuivi avec curiosité, sans aller plus loin que des vagues de plaisir.

Et puis, récemment, la gourmandise l’emportant, j’ai acquis l’Eupho. Et je ne suis pas loin de penser que c’est LE masseur fait pour moi.

Première utilisation, le jour de son arrivée. Nettoyage, lubrification, insertion. Détente, relaxation, respiration. Assez rapidement les vagues de plaisir arrivent, de plus en plus intenses, jusqu’au paroxysme de l’orgasme prostatique. Très bon début ça.

Quelques utilisations dans l’intervalle, avec un plaisir accru à chaque fois.

La dernière séance (il y a moins d’une heure). Le simple fait de préparer le matériel et d’anticiper ce que j’allais ressentir, et bien c’est arrivé. Oui, oui cher @bzo, j’ai eu un micro-tout-petit-mais-quand-même orgasme en a-less ! Bien engagée cette affaire. Donc je m’installe, je lubrifie, j’insère, et … et je n’ai pas le temps de faire mes exercices respiratoires que je jouis. Ce fut une telle cavalcade que je serais tenté de résumer cette séance en un seul orgasme de 30 minutes, avec de légères accalmies, mais qui m’a laissé sur les rotules (et avec un sourire benoît).

Au risque de passer pour un nymphomane de la prostate, existe-t’il quelque contre-indication à l’utilisation immodérée des jouets Aneros ?