#34809
EpictureEpicture
Participant


@andraneros
,ton analyse me semble parfaitement exacte

La description de ta session de rentrée ne mentionne pas cette forme de blocage.

Non, je n’en parle pas, mais ce blocage, bien que ressenti de manière moins intense, comme si la gorge s’était desserrée quelque peu, reste néanmoins présent. Je fais confiance au temps et à la puissance du plaisir pour continuer son travail de rééquilibrage de mon être, qui conduit à son relâchement général et progressif.

Je ne suis pas encore parvenu à maitriser pleinement la grande aspiration enseignée par Mantak Chia. Il faut régulièrement faire des allers et retours entre la pratique et la théorie, mais aussi laisser à la pratique le temps de bénéficier de ce que la théorie à fait naître de nouveau dans la pratique. Alors, la relecture des textes est bénéfique. Mais cela prend du temps. Il ne suffit pas de dire : je vais faire la grande aspiration, pour faire effectivement la grande aspiration.

Quant à la danse de Shiva Shakti, je manque de temps pour la pratiquer sérieusement. Elle est pourtant puissante, car dès que je me met en position, que je commence une ondulation corporelle langoureuse, les sensations s’éveillent… Un peu comme @bzo le signalait dans son fil, Je me dis que je ne suis pas encore suffisamment décentré de la dimension sexuelle du plaisir. La danse de Shiva Shakti à un potentiel qui dépasse la seule dimension sexuelle, et elle doit à ce titre être vécue en tant que telle, du moins c’est ce que je pense, peut-être que je me trompe car je ne suis qu’un ignare en la matière. Je pense que devant la puissance de cette pratique il est préférable de rester humble. La meilleure solution sera un jour peut-être de s’adresser directement à Daniel ODIER.

Je reviendrais dès que je pourrais mieux parler de ma pratique des techniques enseignées par Mantak Chia.

Bon cheminement @andraneros