#34819
AndranerosAndraneros
Modérateur

Bonjour @loulou.
Lorsque, en phase de découverte, en phase d’apprentissage, une session fait vivre une expérience nettement plus intense que les précédentes, elle apporte une grande satisfaction. Mais elle contribue souvent aussi à nourrir l’attente du résultat, l’attente de l’orgasme prostatique à l’occasion des sessions qui suivent. Cet état d’esprit est naturel. Plus on s’approche de l’objectif de notre quête, plus on est persuadé qu’on va l’atteindre.

Mais en réalité il nuit à la suite de la progression dans la mesure où il nous conduit inconsciemment à forcer le résultat qui nous apparaît comme si proche. Dans cette situation la meilleure attitude est de considérer la session qui est pour soi « la session de référence » comme une performance qui nous aurait demandé un effort surhumain et qui aurait épuisé notre organisme. Pour la répéter à terme dans de bonnes conditions nous devons accepter de nous mettre en retrait, comme le marathonien qui reprend son entraînement après une course qui lui a permis de battre son record. Il ne cherche pas à refaire la même performance, il se contente de faire des courses plus courtes et plus lentes que sa course à record.

L’expérience dont tu témoignes est fréquente. Elle est normale et ne signifie en rien que tu ne la renouvelleras pas. Il est important que tu te dises, que tu te répètes que tes sessions sont des entraînements à vivre dans l’instant sans les accrocher à tes sessions précédentes qui t’ont apporté des sensations nouvelles. Tu retrouveras ces sensations. La difficulté à vaincre c’est d’avoir la patience de les attendre sans chercher à les revivre.

Je répète régulièrement que nous ne déclenchons pas nos orgasmes prostatiques, nous créons les conditions qui nous permettent de les recevoir. Je suis persuadé que tu l’as bien compris et que tu en seras récompensé.

Bon cheminement @loulou.