#34826
AvatarArousal
Participant

Avant-hier soir, je me prépare à aller me coucher. Il n’est pas très tard, tiens pourquoi pas une petite session, pour voir, bien que je ne sois pas plus excité que cela ?
Début pépère, mais au bout de quelques minutes les vagues de plaisir se lèvent, de plus en plus fortes. Sensation que « ça tape au fond », de plus en plus. Orgasme en continu, un temps infini (probablement de l’ordre du quart d’heure en réalité ?)
Et puis c’est trop, je suis envahi d’un plaisir, pourtant léger, mais qui prend tout mon être, ça m’oblige à me tortiller, à m’arc-bouter, c’est trop, je ne suis plus tout à fait là, sensation que si ça continue je vais tomber dans les pommes.
Wow.
Prochain challenge, au-delà de revivre ce stade ultime : réussir à supporter, à apprivoiser ce voile de plaisir si doux si léger mais si puissant.