#34948
AvatarLOULOU
Participant

@Coon
J’ai travaillé depuis que cette réflexion m’était venue, comme ça, spontanément.
J’ai mené quelques recherches par curiosité. Les développer serait hors sujets.
Et cela ne concerne pas que notre prostate, mais le troisième œil par exemple et bien d’autres choses
.
Mère Nature est patiente, obstinée, se cherche parfois pour trouver une solution qu’elle souhaite
mettre en place.

Il faut remonter loin, très loin dans le temps ou elle a décidé de mettre en place la reproduction sexuée,
bien plus performante pour éviter la dégénérescence du vivant.

Le plaisir prostatique provient d’un essai raté de sa part. Les connexions nerveuses jusqu’au cerveau sont toujours là, mais elles ne sont
plus activées. D’où le travail à faire pour reconnecter tout ça.

Ce travail de recherche, je l’ai partagé avec un ami médecin et une amie biologiste.