#35030
bzobzo
Participant

j’adore cette position de totale dévotion et d’ouverture de soi même je trouve

il faut appeler un chat, un chat,
être ouvert comme cela avec les va et vient,
c’est la sensation de se faire prendre
qui est à son maximum ainsi

c’est très, très animal, très très charnel,
envie soudainement de se faire défoncer, de sentir un pieu en soi,
que cela frotte, que cela cogne

moi sans aucun tabou et sans aucune honte, ni pudeur, j’avoue,
je bouge mon cul comme une femme en chaleur, une femme en rut, dans ces moments,
en tout cas, c’est la sensation que j’ai

c’est un cercle parfait quelque part,
la sensation de prendre, de posséder une femme, avec son dard bien dur en elle
et de se faire prendre, de se laisser pénétrer jusqu’au fond de l’âme,
avec un dard bien dur dans nos entrailles,
forment un pont puissant,
sur lequel on danse sans retenue,
toutes les chaînes de la morale, de la décence, de l’identité sexuelle, ont fondu,
le masculin et le féminin, entremêlés, dansant librement, explosivement