#35073
bzobzo
Participant

j’ai donc deux façons de pratiquer désormais,
couché et debout,
cela sonne bien, je trouve, c’est net, c’est carré

je m’imagine bien rester ainsi des heures à pratiquer debout,
point n’est besoin de bouger beaucoup en fait,
en restant quasi sur place, j’obtiens des effets tout aussi incroyables,
avec mes couilles coincés derrière mes cuisses,
bougeant un peu sur place
et mes mains se déplaçant lentement sur mon torse, mes seins,
descendant le long de mes flancs,
je suis vite envahi des pieds à la tête du chaud nectar vibrant
que j’aime tant

et le délicieux piston, l’irrésistible piston, entre mes fesses,
monte et descend dans mes entrailles comme une petite locomotive
faisant une marche avant, une marche arrière

je suis une flamme de soie dansante,
j’ai épousé la lumière, j’ai épousé le rythme,
quel amant je suis devenu, ardent, passionné, attentionné,
je me suis embrasé de tout mon être sur l’autel de l’amour,
je suis tout un orchestre qui s’enflamme comme un seul homme,
le désir agite sa baguette dans toutes les directions,
ce dialogue dans ma chair,
c’est une offrande de chaque instant,
le calice de la vie