#35176
AndranerosAndraneros
Modérateur

Merci @epicture de répondre avec tant d’attention à mon message.

Ta réflexion initiale faisait remarquer que les témoignages de nos amis qui étaient devenus capables de vivre des orgasmes prostatiques pouvaient décourager les débutants laborieux et leur donner l’impression de ne pas faire partie du même monde. C’était l’occasion d’affirmer :

cela ne doit pas constituer à la longue une source de découragement quand on peine à progresser sur ce chemin, ce qui est mon cas.

Ta réponse aujourd’hui reste sur la même idée :

Je ‘ai jamais aimé la notion de débutant car elle crée un fossé entre deux catégories de gens.

Le débutant est la personne qui commence un engagement, un apprentissage, une exploration. Découvrant une nouvelle forme de sensualité, dans le domaine qui nous concerne, il a peu d’expérience en matière d’orgasmes répétés, étendus à tout le corps ou de jouissance extatique. Sa faible expérience le met effectivement en décalage par rapport à un pratiquant qui est devenu capable de vivre a volonté des orgasmes bien plus puissants que les siens ou des moments de jouissance bouleversante. De mon point de vue cet écart objectif entre les deux situations ne crée pas « un fossé entre deux catégories de gens ». C’est la nature de la relation qui va s’établir entre les deux qui va, ou non, créer un fossé.

La question que tu soulèves, que vraisemblablement de nombreux lecteurs se posent aussi sans oser le dire, vient de ce que le constat d’un tel décalage peut conduire le débutant à la conclusion erronée que celui qui est expérimenté appartient à un autre monde.

L’un des intérêt du forum est de montrer comment tous les hommes, qui s’engagent sérieusement et raisonnablement dans la découverte du plaisir prostatique, peuvent développer leur aptitude à vivre eux aussi les mêmes moments de jouissance. Certains le font très rapidement, d’autres le font très lentement. Ce potentiel est d’autant plus réel qu’ils ont en eux, depuis leur naissance, tous les éléments pour y parvenir. Les débutants ne sont pas différents des hommes qui sont devenus multi-orgasmiques. Il n’y a donc pas de fossé infranchissable, seulement un écart entre ceux qui ont commencé avant et ceux qui commencent après.

Je suis très heureux de constater que notre forum regroupe maintenant de nombreux témoignages, plus ou moins complets, qui illustrent ce que je dis. Ils ont été écrits au départ par des hommes qui découvraient ce potentiel en se posant et, encore mieux, en nous posant bien des questions. Au fil de leurs messages nous avons pu suivre comment ils ont gagné en expérience et comment ils ont développé leurs aptitudes orgasmiques au point de devenir expérimentés en comparaison avec leur situation initiale. Ces exemples nous prouvent qu’ils ne sont pas différents par nature.Ce sont les mêmes personnes que seul le bénéfice d’un développement personnel enrichit.

La question que pose cette affirmation est de savoir si cet enrichissement crée une telle différence que celui qui en bénéficie soit vraiment entré dans un autre monde et sorti de celui dans lequel il vivait, ou s’il appartient toujours au même monde en ayant acquis les moyens de l’apprécier autrement.

Je ne suis pas dans un autre monde, je suis bien dans ce monde ci.

Je penche, comme toi, pour la seconde réponse.

Tu nous dis @epicture :

je ne suis pas aujourd’hui là où j’étais hier, cela ne me donne pas le sentiment d’être arrivé quelque part, en une sorte de lieu d’où je pourrai prodiguer mes conseils. Je suis sur un chemin dont le début et la fin se perdent dans la brume,

Je suis tout à fait d’accord sur cette notion d’un chemin sans commencement ni fin visible. Mais je n’ai pas le scrupule qui t’interdit de prodiguer tes conseils. Être en mouvement (perpétuel ?) n’interdit pas la transmission d’informations. Même si tu penses que la suite de ton évolution te conduira à appréhender différemment ton expérience, rien n’empêche que tu prodigues des conseils à un moment donné qui peuvent être aussi utiles à leurs destinataires que l’expérience qui les inspire t’a été utile.

Je prends en exemple mes petits enfants. Je constate comment les plus âgés sont en permanence des références pour les plus jeunes. Pourtant à leur âge ils sont tous en devenir, changeant de mois en mois. Je pense qu’il existe le même lien entre débutants et expérimentés. L’expérience, aussi partielle soit-elle, de ceux qui sont plus avancés dans leur exploration est utile aux débutants.

à partir de ces expériences, et de ces cheminements différents, on peut échanger, et apprendre les uns des autres.

C’est une autre manière d’exprimer ce qui me semble être la même idée.

Bon cheminement @epicture.