#35212
bzobzo
Participant

je complète le texte juste au-dessus

cette reprogrammation a été possible pour une raison,
la clef ici pour comprendre cela,
c’est cette phrase:

et puis que le plaisir soit ressenti dans tout le corps

que le plaisir soit ressenti dans tout le corps…
la prochaine fois que vous avez un orgasme prostatique,
soyez attentif à un détail, vous allez constater que la sensation de plaisir semble sortir du bassin
et au plus vous progressez dans votre cheminement,
au plus les orgasmes sortent du bassin, pour finalement être ressenti dans tout le corps

en fait , ressentir le plaisir dans tout le corps,
est une des caractéristiques d’un orgasme qui a atteint un point de développement avancé,
dès lors si dans votre pratique au quotidien,
vous parvenez dès le premier instant à ressentir le plaisir dans tout votre corps,
eh bien vous avez la sensation quelque part de toujours jouir,
de jouir un peu, beaucoup, à la folie

c’est la raison pour laquelle chacune de mes séances, aussi courte soit-elle,
m’apporte une satisfaction, un sentiment de satiété, combien de fois ai-je écrit des phrases du genre:
« une volupté me nourrissant jusqu’au fond de l’âme »,
eh bien c’est grâce à ce plaisir perçu dans tout le corps
qui apporte à tout instant une des caractéristiques de la jouissance masculine,
à savoir un plaisir qui sort du bassin, qui s’étend même à l’ensemble du corps parfois

ainsi oui, il m’est vraiment pas difficile de ne plus être obsédé par les orgasmes,
homme je suis, homme je le resterai,
même si je vis ce plaisir si spécial, avec tellement de féminité éveillée,
j’en frissonne, rien que de l’écrire, tellement j’aime tout ce féminin en moi
mais la séance terminée, je me sens homme à 100%
et mon besoin d’aller jusqu’à l’orgasme est satisfait aussi, si richement, si pleinement,
par ce plaisir qui est perçu dans tout le corps

avec ma pratique debout, j’ai à nouveau de la verticalité, de l’explosif et des orgasmes à volonté,
je peux les provoquer en fait en quelques mouvements désormais
mais de beaux, qui persistent plus longtemps que quelques secondes,
demandent plus de la construction tout de même, des préparatifs,
une progression plus élaborée avec une synergie de tout le corps,
demandent plus donc que quelques coups de rein solides tout en se lâchant complètement

je prends tout ces orgasmes dont je suis capable désormais en station debout
comme un bonus, la cerise sur la gâteau,
une manière finalement de me connecter à ma nature d’homme et son besoin insatiable d’orgasmes,
boucler la boucle,
percevoir la sensation sur tout son spectre
et être capable de longues et interminables extases,
comme d’orgasmes explosifs de quelques secondes ou de plus élaborés qui dureront bien plus longtemps

encore un mot, ces orgasmes que j’obtiens debout,
sont certes explosifs mais il y a toujours une incroyable douceur dedans,
c’est une sorte de caresse chaude et si divinement intense de tout mon intérieur,
ce que je veux dire,
ce ne sont pas les mêmes types d’orgasmes que ceux que j’ai pu éprouver
quand je pratiquais avec masseur et enchaînait les orgasmes à la queue leu leu,
j’ai désormais constamment cette sensation d’épanouissement,
d’être nourri d’un nectar sublime jusqu’au plus profond de mon être,
un apaisement souverain jusqu’au fond de l’âme
qui est la résultante de cet éveil total en moi du masculin et du féminin
qui s’ébattent, s’unissent durant la pratique, ne forment plus qu’un de longs moments
et explosent ensemble comme un sublime bouquet qui jaillit soudainement de mes entrailles
et file jusqu’au ciel